L’automne est là, les températures se rafraîchissent, rien de tel qu’une agréable soirée au coin du feu pour se réchauffer et passer un bon moment.

Mais à l’approche des mois d’hiver, votre poêle à bois pourrait nécessiter d’un peu d’entretien afin d’être prêt à être utilisé plus régulièrement et vous donner entière satisfaction.

Pour vous aider à maintenir votre poêle à bois en bon état en préparation des longues nuits d’hiver, nous avons rassemblé nos conseils pour nettoyer la vitre des poêles à bois, ainsi que d’autres astuces poêles à bois pour l’entretien.

 

Comment garder la vitre de votre poêle à bois propre

Votre poêle à bois n’est pas seulement une source de chaleur. Le spectacle des flammes est aussi un autre plaisir que vous offre ce chauffage au bois. De nombreux appareils modernes sont équipés d’un système qui maintient naturellement la vitre propre. Cependant, lorsqu’il est utilisé régulièrement, de la suie peut s’accumuler sur la vitre, ce qui peut réduire considérablement la visibilité du feu. La cause la plus fréquente de ce phénomène est la combustion de bois dont le taux d’humidité est supérieur à 20 % ou le contact d’une bûche enflammée avec la vitre.

Voici quelques conseils pour garder la vitre du poêle à bois propre.

Ce que vous pouvez faire…

– Utilisez un essuie-tout ou du papier journal mouillé et chiffonné, trempez-le dans de la cendre de bois et utilisez-le pour frotter la vitre du poêle.

– S’il y a une accumulation importante sur la vitre, faites un feu à haute température dans le poêle à bois avant d’essayer de nettoyer la vitre. Assurez-vous d’avoir suffisamment de bois bien sec dans votre poêle à bois pour créer un feu très chaud.

– Veillez à utiliser un nettoyant pour vitres de poêle à bois ou un nettoyant pour dessus de poêle en céramique.

– Veillez à attendre que la vitre du poêle à bois soit froide avant d’essayer de la nettoyer.

– Nettoyez régulièrement la vitre de votre poêle à bois pour éviter l’accumulation de suie.

Ce qu’il ne faut pas faire…

– N’essayez jamais de nettoyer la vitre de votre poêle à bois lorsqu’il est en fonctionnement ou que la surface est brûlante.

– Évitez de pulvériser de l’eau sur la vitre chaude du poêle à bois, car cela pourrait la fissurer ou la faire éclater.

– N’utilisez jamais d’objets pointus ou de nettoyants abrasifs pour nettoyer la vitre de votre poêle à bois, car ils pourraient endommager et rayer la surface de la vitre.

 

Comment nettoyer un poêle à bois

Lorsque vous devez nettoyer votre poêle à bois, il faut nettoyer aussi bien les éléments internes que l’exterieur de celui-ci.

Le nettoyage de votre poêle à bois doit être effectué à l’aide d’une brosse douce, d’un chiffon humide ou d’un aspirateur. Ceux-ci élimineront efficacement la suie et la saleté lorsque le poêle est froid.

Prenez le temps de vider complètement le cendrier et la chambre de combustion lorsque votre poêle à bois n’est pas utilisé. Inspectez les joints d’étanchéité des portes et du conduit de fumée, car il n’est pas rare qu’ils soient endommagés par une utilisation normale, étant donné que ce sont des pièces d’usure. Découvrez d’autres conseils et astuces pour le nettoyage des poêles à bois sur notre blog : Comment nettoyer son poêle à bois.

 

Pourquoi mon poêle à bois fume-t-il ?

Plusieurs raisons peuvent expliquer pourquoi le poêle refoule, c’est-à-dire que de la fumée sort de votre poêle à bois par d’autres endroits que le conduit. Notamment, cela peut être dû:

– A une cheminée obstruée

– Au choix du combustible utilisé

– A un problème de dépression de l’air dans la pièce

– A un problème avec le tirage de votre cheminée

– A une vague de froid

Pour éviter que votre poêle à bois refoule, vous devez vous assurer qu’il n’y a pas de dépression dans la pièce, notamment si vous utilisez une hotte ou une VMC. Dans ce cas, il faudra prévoir de raccorder le poêle directement sur l’air extérieur. Assurez-vous également que votre cheminée n’est pas bouchée et que vous brûlez le bon combustible. Dans tous les cas, si votre poêle produit une fumée excessive dans la pièce, fermez les arrivées d’air, ouvrez une fenêtre et quittez la pièce. Si vous avez d’autres questions concernant votre poêle à bois, contactez-nous dès aujourd’hui.

 

Pourquoi mon poêle à bois émet-il des odeurs ?

Si votre poêle à bois émet une odeur désagréable, il est peu probable que celle-ci provienne du poêle lui-même. Il est plus probable que l’odeur soit causée par d’autres facteurs, notamment :

– Le poêle est neuf et nécessite une période de rodage pour que la peinture polymérise complètement

– La combustion dégage trop de fumée

– Brûler du bois trop humide

– Brûler du bois traité, tel que les palettes.

– Le feu n’est pas assez chaud

– Cheminée ou conduit de fumée obstrués

– Taille insuffisante des cheminées qui ne peuvent pas évacuer facilement les fumées et les gaz résiduels

– Temps humide

– Si le temps est mauvais et que la pression atmosphérique est plus basse que d’habitude alors la fumée et les gaz ne peuvent pas sortir aussi facilement que d’habitude de la cheminée

– Réduction du débit d’arrivée d’air

 

Pourquoi mon poêle à bois ne chauffe-t-il pas suffisamment ?

Si votre poêle à bois ne chauffe pas, cela peut être dû à diverses raisons :

Le tirage du poêle est insuffisant – un bon tirage est indispensable pour aspirer l’air du poêle hors de votre maison par l’intermédiaire. Si les gaz et fumées ne peuvent pas s’échapper, l’air frais n’arrivera pas jusqu’au feu et cela empêchera le poêle de chauffer. Testez le tirage en allumant un morceau de papier à une extrémité et en le plaçant sous la sortie de la cheminée à l’intérieur de votre poêle. Si la fumée disparaît, le tirage devrait fonctionner efficacement lorsque le feu démarre.

L’arrivée d’air doit être ouverte – si elle ne l’est pas suffisamment, cela empêchera l’oxygène de pénétrer dans le feu. Ouvrez-la et créez un plus grand apport d’oxygène pour permettre au feu de brûler plus rapidement et plus fort.

L’arrivée d’air est trop ouverte – à l’inverse, si l’arrivée d’air est trop ouverte, le poêle risque de ne pas chauffer assez. Bien qu’il faille ouvrir complètement l’arrivée d’air lorsque vous allumez le feu pour maximiser les niveaux d’oxygène, vous pouvez la fermer progressivement lorsque le feu devient plus chaud pour éviter qu’une trop grande quantité d’air n’atteigne le feu.

Absence de combustion secondaire – ce processus consiste à maximiser la chaleur du bois en brûlant les gaz résiduels du feu. La combustion secondaire ne se produit que lorsqu’une température plus élevée est atteinte.

Feu mal allumé/ établi – si un feu est mal établi et mal allumé, il empêchera le poêle de chauffer. Posez des morceaux de papier froissé sur le lit du poêle pour favoriser la propagation du feu au bois. Du bois d’allumage peut ensuite être placé sur le papier journal, et des bûches plus petites une fois que le feu a pris.

Bois humide – si votre bois est trop humide, l’excès d’humidité empêchera votre brûleur de chauffer. Nous recommandons un seuil d’humidité de 20 % ou moins pour le bois de chauffage. Si votre bois contient plus d’humidité que ce seuil, il devra être séché pendant une saison supplémentaire avant de pouvoir être utilisé.

Pour en savoir plus, consultez notre blog : Comment utiliser son poêle à bois.

 

À quelle fréquence dois-je ramoner la cheminée de mon poêle à bois ?

La cheminée de votre poêle à bois doit être ramonée au moins deux fois par an. Ceci est une exigence du règlement sanitaire départemental. Ce nettoyage doit avoir lieu idéalement juste avant la saison de chauffe, lorsque la température commence à baisser, et avant que le poêle à bois ne soit utilisé plus régulièrement. On fait ensuite un deuxième ramonage en fin de saison de chauffe.

Contactez Charnwood dès aujourd’hui

Pour en savoir plus sur l’entretien de votre poêle à bois, contactez Charnwood dès aujourd’hui. Notre équipe d’experts est à votre disposition et se fera un plaisir de répondre à toutes vos questions.